Préparation BROCHET: objectif IRLANDE au Watermill Fishing Lodge

gimage__91

Gros effort de pêche pour moi cette année pour le mois de Mai puisque je consacrerai une bonne partie de mon « crédit pêche » 2016 au tout début de saison. Après une ouverture en grands lacs et un trip entre amis en Espagne, c’est encore le brochet qui sera l’objectif n°1 avec une semaine de pêche en terre Irlandaise.

Lors du concours carnassiers AHGL 2015, nous avions eu la chance de gagner une semaine de pêche en Irlande avec mon co-équipier Stéphane. Premier vrai trip pour moi après une escapade rapide et très peu de pêche il y a quelques années en arrière, accueilli amicalement par le guide de pêche JP Carnet, qui m’avait mis l’eau à la bouche et des rêves plein la tête.

C’est donc surmotivé que j’ai tenté de préparer cette session au mieux, accueilli par le Watermill Fishing Lodge et son gérant Pascal BRISSAUD, passionné de brochet dans l’âme.

LA DESTINATION

Le territoire de pêche semble aussi pittoresque que gigantesque avec une multitude d’ile et d’ilots sur la rivière Erne et plus précisément l’Upper Erne, soit la partie haute du lac qui s’étend sur plus de 15 kilomètres!!! Le système total mesure quant à lui 64 kilomètres constituant le second plus grand lac d’Irlande du Nord. De quoi pêcher…

gimage__157

Les équipements ont l’air au top tant sur le plan matériel et logistique pêche avec une belle flotte de bateaux (dont du tout aménagé type bass-boat) que sur le plan hébergement et restauration plutôt standing. On en demandé pas tant, mais ça ne devrait rien enlever au plaisir, tout au contraire 😉

P5100335

La flotte!!!

gimage__46

Le restaurant/pub

gimage__129

Les poissons et le gérant du lodge

PRÉPARATIONS

Physique tout d’abord

En eaux claires

avec 4 jours à lancer du leurre entre collègues, ici et là, en ce tout début Mai 😉

En eaux troubles

Matériel surtout

car traquer Sir Exos sur ces terres demande une petite révision matériel puisque aux dires des habitués, il faut du gros et du costaud sur une large base de leurres durs de 15 cm minimum. Bref ce que j’utilise plutôt qu’exceptionnellement sur mes spots de pêche (peut-être à tort n’étant pas un fan inconsidéré du bigbaiting).

Canne

On commence par les cannes avec du casting de chez COMPASS en H (2m polyvalente) et en XH (2.2m swimbait et gros LS) et une canne à jerk (ZALT 1.8m).

COMPASS 7 pieds 6 / Curado 301E /tresse de 30 Lbs + COMPASS 6 pieds 6 / Curado 201E / tresse de 30 Lbs + ZALT 6 pieds 3 / Citica / tresse de 40 Lbs

Montages terminaux

Ensuite les bas de ligne et montage terminaux pour lesquels on ne finasse pas en veillant tant à la qualité des matériaux (titane et fluoros) que celles des agrafes et sleeves.

Fluoro de 70 à 100 Lbs / Titane de 40 à 70 Lbs – Sleeves doubles et émerillons 70 Lbs

Agraphes simple et double de 40 à 100 Lbs

Leurres

La liste était longue mais en 6 mois, j’ai eu le temps de fouiner sur le web et ailleurs, pour concrétiser à des tarifs raisonnables le complément « version Irlandaise »  de la base de leurre à brochet que j’avais.

Shads à palette (il parait que ça marche pas là-bas) et gros spinners

Shads palette de 35 à 80 grs / Spinner de 21 à 70 grs

Gros Leurres souples

Buldawg – Shads à caudale, faucille et doubles queues de 25 cm

Swimbaits souples et divers

Ondulantes – jerks à bavette de taille moyenne à grande – cranckbaits – divers et inclassables / Swimbaits souples de moyenne à grande taille en intermédiaire et coulant

Swimbaits durs

En différentes marques et coloris flashy à imitatifs (perche, truite, gardon et bien évidemment brochet)

Jerkbaits sans bavette et swimbaits durs 3

Encore du swimbait plus récents et on attaque la série des jerkbaits brochets bruiteur à silencieux – ne pas oublier les SALMO m’a t’on dit!!!

Jerkbaits sans bavette

Idem en plus grosses tailles avec les Slider et Fatso de SALMO et quleques Zalts bruiteur à silencieux

Allez, il reste à faire les sacs (et leur pesée fatidique), le bazooka et préparer les tenues de pluie en rêvant!!!

Jérémy

Avec pourquoi pas, pour nous aussi, un brochet comme celui-ci pris à la frog en surface sur l’Upper Erne (pêcheur : Adrien Ariés – French Touch Fishing)

2 réflexions au sujet de « Préparation BROCHET: objectif IRLANDE au Watermill Fishing Lodge »

  1. Sur la dernière photo il s’agit d’Adrien Ariès (French touch fishing) et non pas Arés.
    Sinon article intéressant. On voit bien que la phase de préparation est celle qui fait rêver le plus. On essaie de tout prévoir et on finit par pêcher avec deux leurres, ceux dans lesquels on a confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *