Repérage ou presque…

Afin de préparer au mieux la manche du Challenge qui aura lieu le we du 3 et 4 Septembre sur le Tarn à Aigueléze, nous décidons d’aller repérer… le Lot

IMG_9524

En fait nous avions programmé 2 jours de pêche avec Bernard, et oui une bonne session pêche nous manquaient après un mois d’Août qui marque comme chaque année des sorties plus familiales, moins intensives qu’à l’accoutumée en ce mois trop chaud pour être des plus intéressants. 2 jours sur le Tarn sur un bief connu et certainement surpêché nous tentaient donc sans plus en cette période qui reste tout de même « blackement » intéressante. Direction donc le Lot que nous connaissons que très peu, qui n’est pas si loin de chez nous et que nous convoitons depuis quelque temps…

Direction un bief que j’avais déjà eu l’occasion de pêcher il y a 2 ou 3 ans, histoire d’avoir quelque repères pour commencer…

Après la route et l’éternelle recherche d’une mise à l’eau sans surprise, nous sommes mis en confiance par un pêcheur du bord « Voyez y’a pas un bateau, y s’fait rien ».

Côté stratégie : se faire plaisir… et à voir ces kilomètres de berges boisées aux multitudes de postes et faciès, ça nous donne envie de sortir les leurres durs car du finesse fishing au leurre souple on en bouffe assez par chez nous alors autant changer un peu de pêche pour d’autres sensations.

IMG_9527

 

Je pars donc au cranck et Bernard au spinner pour un bout de powerfishing qui durera au final une bonne paire d’heures. Ça fait du bien de dérouler un peu cette pêche, d’autant que les blacks répondent assez favorablement au cranck au départ puis au spinner par la suite. L’eau assez claire nous permet même d’assiter au shortbite d’un poisson plus sympa (40 up) sur le spinner à Bernard. Dommage…

IMG_9533

 

La prospection vierge d’un zone d’herbiers à priori intéressante nous incite à rechercher les zones plus profondes avec présence de bois. Après une période sans touches, ni indices particuliers nous trouverons un joli secteur très ensoleillé, bien peuplé où c’est l’heure de la sortie. Les blacks sont en bout de voutes végétales, par 2 ou 3 et de tailles sympathiques. Nous dégainons les souples et tentons de trouver la pêche. Je décroche un joli poisson en wacky, nous en calons d’autres sur l’approche en les tentant à vue, essuyons de jolis refus, prenons quelques poissons plus petits en aveugle et le plus surprenant est que la pêche consistée en un bon vieux skipping en weightless sur du leurre bien classique (Senko).

IMG_9538

 

Nous pensions qu’à cette période avancée de l’année le skipping serait plutôt rédhibitoire sur cette rivière relativement courue. Erreur car du temps de saisir nous avions grillés les postes occupés par les plus jolis poissons.

IMG_9530

 

La prospection d’un autre secteur vierge de touches et de poissons (de visu) semble indiquée l’occupation plus marquée d’une seule et même rive. Depuis ce matin nous observons poissons, touches et activités sur la rive droite uniquement avec la présence d’une eau quelque peu plus chargée. Le vent faible et dans sa direction (de la rive) pourrait bien en être le responsable. Nous retournons sur notre première bordure et ne toucherons que quelques petits poissons pour finir. Et oui pas de coup du soir ici car nous restons sur l’optique de découvrir un autre bief donc on déménage histoire d’avoir le temps de trouver la mise à l’eau, de repérer un peu les secteurs pour demain et surtout de débusquer un petit coin tranquille pour y poser nos duvets.

Nous ne le regretterons pas car une jolie mise à l’eau agrémentée d’un sympathique ponton s’offrira à nous sans parler de splendides bordures forts prometteuses pour demain et encore plus jolies que celles d’aujourd’hui… Nous nous forcerons à naviguer pour arpenter dans le temps imparti la moitié (seulement) du parcours et nous nous tenterons une ultime demi-heure au silure sans succès du temps du crépuscule.

P1000059

 

Après une bonne nuit (du moins pour moi car Bernard a le sommeil, comment dire « léger » ce qui n’a pas déplut à mon chien d’ailleurs) nous attaquons un vrai bon coup de matin aux aurores, sous un brouillard marqué… ça sera leurre dur sur ces bordures inconnues…

Des chasses éparses éclatent en pleine eau, un petit coup de jerkait, et hop premier poisson pour une perche de 30up. On reprend notre bordure pour notre objectif black, et quelques lancers plus loin, premier black au cranck, ça s’est bon… Nous ne pêchons que trop peu souvent au dur et apprécions du coup pleinement ces poissons en pêche rapide. Une centaine de mètres plus loin, en sortie d’une zone d’herbiers c’est Bernard qui attèle au spinner un poisson sérieux, on devine rapidement un joli pike, très joli pike d’ailleurs que Bernard prend le temps d’apprécier.

IMG_9550

 

A la mesure il fait ses 90 cm… ça s’est fait…nous sommes ravis…Le brouillard persiste et nous aussi, chaud comme jamai. Nous croisons dans les herbiers un silure du mètre que j’attaque à vue en texan plombé, au premier lancer qui lui tombe délicatement 50 cm devant le nez, il se déplace et gobe à l’impact, je décale d’une demi-seconde le ferrage mais sans succès. Franchement je pensais qu’il l’avait saisi. Bernard récidive une touche au spinner mais le bec se dépique aussitôt ferré, il était de taille plus réduite. Un type de postes se dégage, à savoir les fins de zones immédiates d’herbiers. Je passe au spinner histoire de coller au pattern qui se dessine, et peu de temps après je mets au sec à mon tour un brochet de 60.

IMG_9556
IMG_9559

 

Un peu plus loin sur cette bordure (je vous disais qu’elles étaient belles et longues) qui change de profil pour une profondeur plus importante, Bernard récidive, toujours au spinner, mais cette fois c’est un sandre de 60+ qui nous rend visite…On ne pêche pas souvent au leurre dur mais prendre un sandre au spinner ça nous arrive encore moins souvent…

IMG_9563

 

Nous sommes ravis et tout ce qui arrivera par la suite ne sera que du +. Le brouillard se lève (dommage) et nous changeons de poste mais ne trouverons pas de secteur ayant les mêmes caractéristiques. Seul de petits blacks s’intéresseront au spinner et dans une ultime tentative au spinner c’est un petit brochet qui me coupera net… au revoir mon dernier Cultiva favori.

Nous passerons au black comme nous le pêchons souvent, texan plombé et weightless mais il faudra attendre un peu que le soleil monte pour trouver du poisson vraiment actif.

IMG_9542

 

Nous toucherons une bonne dizaine de blacks de taille moyenne dans l’après-midi sans trouver la pêche des 40up. Attaquant un joli black à vue, c’est un mini pike vicelard qui me coupera (la seconde fois de la journée). Puis au détour d’un joli bois noyé en plein soleil et par 30°, c’est la touche, poisson tanké dans les bois une petite seconde, Bernard annonce très gros black sur un reflet furtif, mais c’est un sandre de 60 que je monte au bateau sur un texan plombé.

IMG_9568

 

Et bien là ça nous arrive encore moins souvent. Bonne surprise tout de même. Mais il est temps de rentrer et en faisant les comptes nous sommes largement satisfait pour ce we découverte avec une belle diversité, un très joli pike et 2 sandres surprises.

Peche Lot Evasionpeche.com

 

C’est sur nous reviendrons, à l’automne, car apparemment ici il y a du sandre et les postes sont innombrables…

IMG_9558

 

 

Et ce sera peut-être l’occasion de faire un gros bass en verticale 😉

3 réflexions au sujet de « Repérage ou presque… »

  1. Bientôt, bientôt !!! Impec le blog, plus facile à imaginer avec les images…Le spot la bas me semble plus riche que certains lacs du Nord Est Bé…

  2. slt jer,

    Bien sympa ton report , avec de beaux fish (le broc est superbe !)

    Bonne croisiere en corse ! Si tu passes à Ajaccio, tente le silure en amont de l’embouchure, c pas de l’intox, y’en a des balaises !
    A+,
    Tom26

  3. Pas mal gars, là ya du poisscaille !!
    Ceux-là se sont pas sauvé de la jupe arrière comme ce fameux thon qu ‘on sait pas du coup, si il était Rouge !!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *