Aiguelèze : news du Challenge Interdépartemental

Les concours carnassiers restent des expériences halieutiques forts intéressantes ainsi dés que nous le pouvons nous n’hésitons pas à nous engager sur diverses dates.

Evasion Pêche : le blog – www.evasionpeche.com

Après des résultats assez médiocres sur le concours AHGL de Parentis-Biscarrosse et sur la seconde manche du Challenge à Bort les Orgues, nous nous positionnons (toujours avec l’ami Bernard) sur la 3éme manche du Challenge qui a lieu en rivière sur le Tarn avec très certainement du black à rentrer en ce début Septembre. Sur la précédente édition en 2009, avec mon coéquipier de l’époque Francki, nous avions terminé 3éme sur une pêche de black justement. Avec l’objectif de récidiver, nous nous retrouvons dés vendredi soir pour un petit tour de bateau avec nos collègues (Fabien A. et Stéphane G.) eux aussi bien décidés à rentrer du black, d’autant que leurs pêches-repérages ont été plutôt encourageants. En une petite heure nous constaterons de visu des blacks bien présents un peu partout. La stratégie est définitivement validée, ce sera black, black et encore black.

Le départ est donné en ce samedi matin et ce n’est pas moins de 59 équipes qui sont engagés dans la compét. Le Challenge est en bonne santé et cette initiative des Fédérations Départementales Agrées de la Pêche est une très bonne chose. Nous serons d’ailleurs très bien accueillis et coachés par les organisateurs de cette manche. Braco et merci à eux.

Evasion Pêche : le blog – www.evasionpeche.com

 

Revenons à la pêche, qui sera pour nous catastrophique le samedi. Malgré la disponibilité du secteur que nous convoitions pour commencer, nous peinerons à rentrer du black et encore plus à faire un black maillé. Nous louperons un joli black de 40 en weightless en début d’après-midi et ne ferons que des pins. Nous avons échos de prises régulières ici et là, avec majoritairement du black tout juste maillé et quelques sandres et petits silures ici et là. Nos collègues rentreront quant à eux 5 blacks maillés sur la journée. A une demi-heure de la fin de cette manche de 8 heures, nous sommes dépités à l’idée d’avoir manqué cette pêche qui est une de nos préférées. Mais c’est avec une certaine délivrance que nous rentrons un black de 40 en texan plombé sur un poste passé et repassé tout la journée. L’honneur est sauve mais le moral pas au top.

Evasion Pêche : le blog – www.evasionpeche.com

 

Comment louper une journée où nous aurions du rentrer au minium de 3 à 4 blacks maillés. Mauvais choix de secteur (nous serons restés sur le bas du parcours, plus riche mais plus difficile), mauvaises techniques aux mauvais endroits, mauvais choix de colori… allez savoir, en tout cas la remise en question est sévère en ce samedi soir même si la réussite de nos collègues nous réconforte ainsi que le très bon buffet de la célèbre Javanaise 😉

Les résultats tombent et il s’est fait comme entendu tout au long de la journée du peuch en quantité. Nous sommes en troisième partie de tableau comme attendu avec pas mal de black sur l’ensemble, quelques sandres et du silure qui par le jeu des coefficients favorables au sandre (3 contre 2 pour le black et 1 pour le silure) nous fait poser la question d’un changement de stratégie pour le lendemain matin qui s’annonce couvert avec des horaires favorables pour le sandre (début de la pêche à 8h00). Le fait de jouer le tout pour le tout nous tente fortement. Nous préparons donc cette éventualité comme il se doit côté matos.

Evasion Pêche : le blog – www.evasionpeche.com

 

Et en ce dimanche matin, à une heure de départ par un temps couvert nous bloquons cette option d’autant que nous avions repéré la veille un poste intéressant avec de belles concentrations de poissons blancs. Partant les premiers par le jeu des départs en liste (nous étions dans les derniers la veille), nous sondons méticuleusement la zone et verrouillons notre position. Seul un autre bateau s’immobilise à proximité, des pêcheurs de sandre que nous connaissons qui dégainent tirette et manié. Cela nous rassure quant au choix du poste et d’autant plus que les échos sont au RDV. Au moins notre choix de secteur de la veille nous aura au moins apporté la découverte de ce poste bien fréquenté. L’attente est longue et la tension palpable avec un défilé permanent de blancs au sondeur. Le signal est donné, premier lancer en linéaire sur une petit souple de 3’ et à quelques mètres du bateau c’est la touche. Ferrage en règle et c’est un sandre autour de la maille qui rejoint l’épuisette. Là de suite, c’est l’excitation qui nous gagne. Au vivier et nous continuons notre prospection plus motivé que jamais. Si ça voulait rigoler. Et ça veut, car quelques lancers après, un gratouillis bizarre m’interpelle parfaitement retransmise par ma fidèle DAMIKI Angel Blade alors que j’évolue très loin du bateau. Je ferre fort et rentre de nouveau à l’épuisette un sandre de taille supérieure au premier, qui est piqué sous la mâchoire inférieure. Il avait du poser la gueule dessus et à cette distance je suis plutôt satisfait de ne pas l’avoir manqué. Sans avoir bougé de place déjà 2 sandres au compteur en une petite demi-heure. Nous insisterons une petite demi-heure de plus et seuls d’infimes gratouillis seront ressentis. Nous décidons de faire mesurer nos poissons pour prospecter ensuite autour de ce poste.

Evasion Pêche : le blog – www.evasionpeche.com

 

Malheureusement, le premier accusera 39 cm sur la toise (maille à 40 sur le Challenge) mais le second sera bien maillé. Autour de nous personne ne rentre de sandres mais nous continuons notre pêche avec motivation. Sous l’heure qui suit, rebelote avec de nouveau un sandre maillé au vivier en cherchant sur une autre pente à proximité du poste initial. Les bateaux se rapprochent, les échos sont toujours là mais pas d’autres sandres en vue. Les évolutions verticales ne semblent pas les intéresser et seul le linéaire light payent sur des poissons en passages éclairs.

Nous décidons de rester sur cette pêche jusqu’en fin de manche (12h) au vue des résultats et du temps couvert qui persiste. Toujours armé de têtes plombées en 7 gr et du même leurre au colori du jour (plus qu’un seul valide dans la pochette), une touche différente se fait ressentir suivi d’un rush significatif de mister glanus. Après quelques secondes de stress, le combat est rapidement mené pour mettre à l’épuisette un silure d’un soixante de centimètres qui rejoint notre sandre au vivier. Et de 3 poissons maillés validés, nous sommes taqués et malgré le sentiment que la pêche se tasse, nous continuons de la sorte car encore un sandre maillé et les espoirs d’une très belle remontée pourront se concrétiser. A une demi-heure de la fin, c’est de nouveau une touche nette mais encore différente qui se fait ressentir, ferrage en règle qui aboutit après une infime seconde d’espoir sur une coupe nette et précise. J’avais pris le temps de refaire la finition de ma tête de ligne après les dents râpeuses du silure. Quel dommage, cet hypothétique brochet nous assurait une belle place d’autant que l’absence de ce poisson sur le concours au final (quelques becs sont présents sur ce bief) aurait pu nous procuré le bonus du plus gros brochet. D’autant que par 7 m d’eau la probabilité d’un brochet sympa était forte. C’est avec ce petit regret (nous ne cherchions pas le brochet donc pas monté pour) que nous terminerons cette manche et le concours. Nous finirons du coup 11éme avec un moral en demi-teinte avec un coup de poker presque réussi.

Quant à nos collègues, la pêche du bass s’étant calmé, ils ne rentreront pas d’autres poissons maillés, casserons sur un joli silure et louperons une tape de sandre sur le même poste. La redescente au classement sera dure.

Evasion Pêche : le blog – www.evasionpeche.com

 

Au final cette manche du Challenge se gagnera au black pour les premiers avec 11 poissons maillés et un silure. Félicitations donc à Franck COUNAGO et Eddy  CANS pour qui les nombreux repérages ont porté leurs fruits. Les seconds, Michel CLERET et Vincent CAILLOUX, finissent avec 3 sandres et 2 Blacks dont un bonus plus gros poisson (black). Quant au troisième, WUBON Julien – LOUVET Mathias, c’est une pêche de sandre (nb 4) qui leur offrira cette place avec également un bonus plus gros poisson (sandre). Les suivants rentreront tous une pêche de black jusqu’à notre 11éme place.

Il ce sera fait sur cette manche 14 sandres, 19 silures et 121 blacks, 0 perche et brochet. Donc une manche poissonneuse, riche en émotions pour un we concours qui nous laissera de bons souvenirs malgré tout avec une remise en question sévère côté black et une satisfaction pour notre pêche en linéaire et l’exploitation intensive d’un poste relativement restreint alors que les autres bateaux présents ne rentreront aucun poisson.

Merci à nos collègues Fabien et Steph et à nos partenaires PAFEX-DAMIKI-OWNER et ROD et POD pour le bateau.

Félicitions également aux organisateurs et clin d’œil à Martine pour son travail dans l’ombre comme elle aime s’y réfugier quant c’est l’heure des remerciements.

 

P.S : En ce qui concerne le classement général provisoire au terme cette manche, l’équipe FLORIDA FIELD composée de Channy CALMELS et Patrick MEYRONNET conserve sa première place. Le PROTEAM PEZON & MITCHEL avec  Pierre-Antoine  MARGUET et Eddy BERTRAND gagne deux places et se positionne en seconde position. Grâce à cette première place, l’équipe ILLEX-PEZON et MICHEL de Franck COUNAGO et Eddy  CANS  progresse de la quarante-sixième place à la troisième. Cependant il est à noter que les six premières équipes du classement général provisoire se tiennent dans un mouchoir de poche avant les deux derniéres manches du Challenge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *